spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

RDC/Kasaï-oriental: Journée Mondiale de lutte contre le SIDA, au Kasaï-Oriental les chiffres qui fond froid au dos.

Comme chaque 1er Décembre, la Province du Kasaï-Oriental a célébré le mercredi la Journée Mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. La manifestation y relative a eu lieu dans la salle de spectacles de l’hôtel Kabe de lux.

A cette occasion plusieurs discours ont été prononcés, parmi lesquels, celui du Chef de Division de la santé
qui présenté dans son intervention, la situation épidémiologique de la province. Selon Bonheur TSHITEKU, le Kasaï-Oriental a un taux de prévalence supérieur à la moyenne nationale soit 2,8 % contre 1,5% au niveau national, la tranche la plus touchée est celle allant de 15 à 24 ans et aussi la province est en retard par rapport à l’objectif 2030 dit 90,90,90, ce qui signifie 90% de personnes qui connaissent leur état sérologique, 90% de personnes prise en charge et 90% de personnes dont la charge virale est diminuée.
La province du Kasaï-oriental a donc respectivement 48,57% de personnes qui connaissent leur état sérologique ,49,14% seulement sont mises sous traitement et 41,13% ont vu leur charge virale diminuée.

Bonheur TSHITEKU a aussi relevé que chez les professionnelles de sexe la province du Kasaï-Oriental a un taux de prévalence de 11,6%, 5,10% chez les consommateurs de la drogue par la piqure et 1,6% dans la population carcérale.

Cet état de chose est dû à plusieurs défis qui doivent être relevé, entre autre l’accès universel à la prise en charge pédiatrique, la disponibilité des informations stratégiques, la mobilisation de ressources locales, la mise en place des structures de gouvernance multiculturelle et persistance de la discrimination.

« Nous devons aller au-delà de la simple reconnaissance des inégalités qui nous entament, mais agir pour l’égalité l’homme et la femme nous sommes égaux, la personne saine ou infectée ont le même droit et une réponse réussie contre le VIH est incomplète sans une approche inclusive » , a conclu le chef de Division provinciale de la santé.

Prenant la parole, le secrétaire exécutif du Programme multisectorielle Albert MUTOMBO est revenu sur le souhait de voir l’autorité provinciale signer l’arrêté portant mise en place du comité multisectoriel provincial de lutte contre le SIDA et a demandé au Gouvernement provincial de déclencher la dynamique de la lutte contre le VIH dans chaque ministère.

Pour le ministre provincial de la santé, le VIH /SIDA est un problème de santé publique et un frein au développement socio-économique étant donnée qu’il entame le capitale humain et limite la capacité de forces productives. Il a lancé officiellement à cette occasion les activités de lutte contre le VIH / SIDA au Kasaï-Oriental.

Richard KAYEMBE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss