AccueilEducationEPST/Première réunion du Groupe Thématique Education : Voici les questions qui feront...

EPST/Première réunion du Groupe Thématique Education : Voici les questions qui feront l’objet d’études minutieuses dans les sous-commissions ad hoc.

Published on

Il s’est tenue pour la première fois le mercredi 13 octobre 2021 à Kinshasa, la réunion du Groupe Thématique Education.


Réunissant les quatre Ministères sectoriels notamment celui de l’Enseignement Primaire, Secondaire, Technique et Professionnel, EPST ; de l’Enseignement Supérieure et Universitaire, ESU ; de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat, FPMA ainsi que celui des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, ASAHSN, la réunion du Groupe Thématique Education élargie aux ministères des finances, du Budget et du plan se veut la plus haute instance politique de concertation du cadre partenarial du secteur de l’éducation.
Elle permet aux Ministères sectoriels ainsi qu’à d’autres membre du groupe, de se parler, d’échanger entre eux et de se concerter pour valider les options politiques dans le secteur de l’éducation, examiner et approuver les adaptations du cadre règlementaire du secteur pour mobiliser les financements en faveur du secteur de l’éducation et enfin harmoniser les interventions dans le secteur.


Dans son intervention, le Coordonnateur du Secrétariat Permanent d’Appui et de Coordination du secteur de l’Education, le professeur Valère MUNSYA a signalé que la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation, SSEF, document de référence essentiel pour le secteur,

adoptée en 2015 par le gouvernement de la République, totalise à ce jour sa cinquième année de mise en œuvre. D’où il a annoncé la tenue en début de l’année prochaine, une revue conjointe réunissant toutes les parties prenantes dans le secteur. Selon le secrétaire permanent du SPACE, les nouvelles orientations sont attendues de ces assises pour rendre le système éducatif congolais plus efficace.


En effet, pour cette première réunion, le Ministre de l’EPST, Tomy MWABA KAZADI a en sa qualité du Président du GTE, présenté les axes prioritaires du Sous-secteur qui devront faire l’objet d’analyse au cours de cette première réunion de la GTE. Il s’est agit notamment de la consolidation et la pérennisation de la gratuité de l’éducation de base qui a comme sous points : la régularisation de la situation des écoles fonctionnelles sur terrain avec élèves et enseignants, mais toujours non recensées pour leur prise en charge, la construction des nouvelles salles de classe etc.
Deuxième priorité, la poursuite du processus de la mise en place de l’éducation de base car, selon le Ministre, bien qu’amorcé, l’éducation de base ne pas encore une réalité et enfin, la réforme de la formation initiale des enseignants de l’éducation de base. Celui-ci concerne le passage à une formation post secondaire pour les enseignants du primaire par la création des instituts des métiers des enseignants.

Dans les échanges, chaque Ministre du secteur a pris la parole pour présenter les problèmes de l’éducation qui se posent dans son ministère et enfin proposer les pistes des solutions.
C’est le cas du Ministre de l’EPST MUYINDO NZANGI qui a soulevé les préoccupations relatives avec les problématiques liées à la gestion du Fond pour la promotion de l’Education, FPEN, de la formation continue des enseignants dans les instituts autres que les ISP et celui des résultats des projets appuyés par les bailleurs dans le secteur.
La Ministre de la Formation professionnelle a soulevé la nécessité d’opter pour la présidence rotative du GTE et de la poursuite de l’organisation par son Ministère des Examens d’Etat pour la livraison des diplômes certificatifs des apprenants des Métiers.
Enfin, la Ministre délégué en charge des PVH a présenté la préoccupation en rapport avec la prise en charge spécifique des PVH dans les établissements Scolaires et Universitaires tout en sollicité l’application de la gratuité dans les écoles des PVH.

Toutes ces matières jugées très techniques par les parties prenantes, aucune option politique n’a été prises séance tenante, mais plutôt, quatre Sous-commissions ad hoc ont été constitué pour étudier minutieusement toutes ces questions en vue de proposer les solutions.

Derniers articles

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...

Lomami : Nathan Ilunga Numbi déterminé à désenclaver le territoire de Kabinda sa base électorale.

Ancien gouverneur de la province de Lomami, actuellement élu national de Kabinda territoire, Nathan...

More like this

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...