AccueilLa UneIturi : L'armée accuse de nouveau certains politiciens d'être complices dans l'attaque...

Ituri : L’armée accuse de nouveau certains politiciens d’être complices dans l’attaque de Mambelenga

Published on

Les Forces Armées de République Démocratique du Congo « FARDC » condamnent l’attaque survenue lundi 11 octobre 2021, au village Mambelenga en chefferie de walese vonkutu, au Sud du territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.

Un attaque qui a coûté la vie à deux civils, deux maisons incendiés mais aussi un déplacement massif de la population locale a été signalé.

L’armée régulière qui réaffirme sa détermination à pacifier cette zone, pointe du doigt certains politiciens qui seraient en complicité, selon elle, avec ces terroristes ADF et leurs alliés dans l’objectif de saboter la mission du gouverneur militaire dans cette partie dans cette région en proie à l’activisme des groupes armés, affirme le lieutenant Jules NGONGO, porte parole des opérations militaires en Ituri.

« Ces politiciens pensent qu’ils ont saboté la mission du commandant des opérations militaires en Ituri, effectuée à Komanda ? Ils se trompent.
S’ils continuent toujours à combattre l’état de siège; nous, nous avançons déjà pour leur prouver leur échec. Nous sommes rangés à l’ordre de bataille utile pour éradiquer définitivement l’ennemi. Ces politiciens doivent revenir à la raison pour qu’on soit uni pour un objectif commun, celui de la paix. Ils doivent nous donner des informations fiables pour la réussite de cette mission au lieu de collaborer avec l’ennemi et instrumentaliser la population. À défaut qu’ils fassent leur travail et nous laisser faire le notre », a-t-il dit.

L’officier militaire qui rassure que les forces loyalistes contrôlent cette région, appelle la population pour la énième fois au calme.

« La population doit faire confiance à son armée et surtout choisir entre la paix que l’armée est en train de prôner et l’insécurité que cherchent toujours ces politiciens. Je pense que la réponse est claire comme quoi, tout le monde veut le retour de la paix.
Nous sommes en train de contrôler la situation sécuritaire actuellement. Les dispositions sont déjà prises », a- t-il lancé.

Cette attaque intervient après celle du 10 octobre de l’année en cours, contre un convoi sécurisé sur la RN4 précisément sur l’axe routier Komanda-Luna dans cette même région, où 4 véhicules ont été incendiés par ces terroristes.

La chefferie des Walese-vonkutu est devenue actuellement l’épicentre des violences armées perpétrées par les terroristes ADF et leurs alliés.

Jonas Mukonkole

Derniers articles

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...

Lomami : Nathan Ilunga Numbi déterminé à désenclaver le territoire de Kabinda sa base électorale.

Ancien gouverneur de la province de Lomami, actuellement élu national de Kabinda territoire, Nathan...

More like this

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...