spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Kananga/EPST : Malgré le boycott de la grève par l’intersyndicale des enseignants, beaucoup de parents continuent à garder leurs enfants à la maison

La rentrée scolaire 2021-2022 a été effective dans les différentes écoles de la ville de Kananga, chef-lieu du Kasaï Central le lundi 05 octobre 2021 à l’instar d’autres provinces de la République démocratique du Congo, dans la province du Kasaï central.
Enseignants et élèves ont répondu présent à ce rendez-vous, nonobstant les menaces de boycott de cette rentrée scolaire par les structures syndicales des enseignants, faute d’une solution à leurs revendications.

Selon le constat fait dans quelques écoles de la ville de Kananga, cette rentrée est effective, même si certaines écoles n’ont pas enregistré un engouement dans les salles de classe.

Selon les explications reçues dans ces établissements, ce manque d’engouement est dû au fait que certains parents n’ont pas fourni à temps à leurs enfants, les fournitures scolaires. Ce, surtout que la période de vacances a été écourtée à cause des effets de la Covid-19.

Interrogé, Oscar Loleke, président provincial du syndicat national des enseignants du Congo (SYECO), confirme cette effectivité de la rentrée scolaire. Il souligne que cette option de reprendre avec les enseignements, a été levée, d’autant plus que les pourparlers sont en cours au niveau du gouvernement central.

“Certains syndicats avaient demandé que la rentrée scolaire puisse être différée, parceque le gouvernement n’a pas trouvé gain de cause à nos revendications. Mais nous aussi, nous avons transmis notre cahier de charge à notre secrétariat national, et on nous a demandé de ne pas freiner les enseignements d’autant plus que les pourparlers sont en cours” a-t-il dit.

Le Président du syndicat national des enseignants du Congo apaise les chevaliers de la craie, promettant que le syndicat continue à revendiquer dans le respect des clauses fixées dans le statut de leur structure.

“Que les enseignants ne s’agitent pas, le syndicat n’est pas là pour créer des zizanies, mais il revendique auprès de l’employeur dans les conditions et les clauses fixées par nos statuts. C’est ainsi que nous avons sillonné dans les écoles de la ville de Kananga, et la rentrée est effective, d’autant plus que beaucoup d’écoles ont ouvert leurs portes”, poursuit-il.

Par cette reprise des cours, le syndicat des enseignants du Congo (SYECO) compte sur la bonne volonté du gouvernement pour trouver solution aux revendications des enseignants.

“Les revendications demeurent, mais ce sont nos propres enfants, nous devons étudier et ce n’est pas pour autant que nous avons rejeté les revendications des enseignants. Nous avons dit aux enseignants, reprenons pour que le gouvernement voit notre bonne volonté, en voyant notre bonne volonté. Nos revendications pourront trouvé gain de cause”, renchérit Oscar Loleke.

Les structures syndicales des enseignants, à travers la RDC, revendiquent du gouvernement, entre autres l’amélioration du barème salarial, le paiement des enseignants nouvelles unités, et des enseignants non payés, la suspension d’une mise en retraite “injuste” etc.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss