spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Ituri : Un calme précaire s’observe à Komanda après les combats entre l’armée et des hommes armés

Des affrontements ont opposé, la soirée du vendredi 01 septembre 2 021, l’armée congolaise à un groupe des hommes armés non autrement identifiés dans le centre commercial de komanda situé à plus ou moins 75 kilomètres de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

D’après un activiste de la société civile locale qui a recquis l’anonymat, ces ennemis de la paix avaient voulu investir ce centre commercial avant d’être repoussé par les forces loyalistes.

“Des coups des balles réelles ont débuté vers 20h40 jusqu’à tard dans la nuit dans notre centre commercial ici. Tout le monde était enfermé dans sa maison avec sa famille. Mais c’était l’armée qui combattait des personnes porteuses d’armes. Nous sommes déjà sur terrain depuis ce matin en vue d’évaluer les dégâts de ces affrontements. Mais nous voyons déjà des maisons incendiées, véhicules et pour les pertes en vies humaines, soyez patient pour avoir un nombre exact”, a t-il précisé.

Certaines sources parlent déjà de plus de 6 corps sans vie découverts à côté des maisons et véhicules incendiés. Cependant, les autorités compétentes n’ont pas encore réagi sur cette attaque.

Les habitants du centre commercial de Komanda vivaient dans la psychose depuis près de deux semaines passées, craignant pour leur sécurité.

Le dimanche 26 Septembre dernier, les miliciens de fronts patriotiques et integrationistes du Congo FPIC, communément appelé chini ya kilima, avaient signé une incursion dans le village Makayanga situé à plus ou moins 3 kilomètres du centre précité.

4 personnes avaient été tuées et plusieurs maisons incendiées lors de cette attaque affirment des sources concordantes dans la région.

L’armée avait confirmé à son tour, avoir neutralisé 8 éléments de ce mouvement rebelle et une dizaine d’autres capturés.

Jonas Mukonkole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss