spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Ituri : Destruction de onze(11) Restes explosifs de guerre par AFRILAM dans trois(3) zones de santé

Le chef de projet de lR 17;Ong Afrique pour la lutte antimines(AFRILAM) Germain APANANE a indiqué que l’équipe de son organisation a déjà procédé à la dépollution de onze(11) en Restes explosifs de guerre (REG) dans trois(3) zones de santé à savoir ; Gety avec deux(2) sites, Nyakunde quatre(4) sites, la zone de santé de Bunia quatre(4) sites et Nizi une(1) zone.

Actuellement a-t-il poursuivi l’équipe d’AFRILAM est entrain de dépolluer le site de fichama groupement EZEKERE situé en Territoire de Djugu avant de faire la même activité à Gety où elle a reçue une nouvelle alerte émanant des relais communautaires sur la présence d’un engin non explosé dans un champ d’un paysan.

Germain APANANE a déclaré qu’en plus de la dépollution de ces zones contaminées par les engins de mort son équipe mène également les activités de sensibilisation afin d’éduquer la population par rapport au risque de mines et REG.

Il a précisé que les activités de sensibilisation ont été menées dans les localités de Nizi, Iga barrière, Bambu situées dans le territoire de Djugu et Irumu qui sont deux(2) territoires ciblés par ce projet ajoutant que pour Djugu une alerte sur les REG a été notifié contrairement à plusieurs pour Irumu.

Le Chef de Projet s’est félicité de la réalisation de l’équipe de son organisation qui est allée au delà en dépolluant que les cinq(5) zones des REG initialement identifiées, avant de relever QU’AFRILAM ne sera en mesure de contenir la demande de la population suite au délai très court de ce projet qui se clôture le 31 octobre 2021.

Ce projet est piloté par une équipe itinérante d’AFRILAM avec le concours d’une main d’oeuvre recrutée localement bénéficiant de l’appui financier de la Fondation Suisse “Monde Sans Mines” pour une période de trois (3) mois et demi, renseigne t-on.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss