AccueilSécuritéIturi : Clôture à Bunia de l'atelier régional sur la préparation du...

Ituri : Clôture à Bunia de l’atelier régional sur la préparation du Plan de Réponse humanitaire 2022

Published on

La clôture de l’atelier régional sur la préparation du Plan de Réponse humanitaire 2022 est intervenue ce jeudi à l’hôtel la Casa Sir Henry (Kirikou).

Dans son mot de circonstance, le représentant des participants s’est dit satisfait de l’attachement soutenu de l’autorité provinciale aux problèmes humanitaires qui touchent les provinces.

A l’autorité provinciale, représentée par son directeur de cabinet, le représentant des participants s’est exprimé en ces termes :  » Vous avez l’assurance de tous les participants représentés à ces assises notamment les services étatiques et les humanitaire pour vous accompagner en vue de répondre à vos problèmes humanitaires, et vous pouvez compter sur nous, sachant que toute oeuvre humaine est entachée d’imperfection. Cependant, tout a été fait en âme et conscience. Vous ne serez pas déçu « , a-t-il fait savoir.

La cheffe de bureau d’OCHA en Ituri, Gloria Lazic a indiqué qu’il sera lancé un plan global de réponse humanitaire de qualité, ajoutant que ce sera une étape importante qui permettra de donner la voix pour les réponses humanitaires aux 4 provinces issues de la grande orientale à savoir l’Ituri, le Bas-Uele, le Haut-Uele et la Tshopo, et je pense que ce travail fructueux sera entendu par les participants, et partout, a-t-elle rassuré.

Pour le directeur de cabinet, représentant le gouverneur de province empêché, Me Étienne Unega Ege, la province de l’Ituri a été honorée par la tenue de cet atelier régional pour avoir reçu les délégations du haut niveau venues des provinces sœurs de l’ex-province orientale qui s’est tenu à Bunia, c’est un honneur, a-t-il souligné.

S’adressant aux participants, Me Étienne Unega Ege a indiqué :  » Vous avez analysé les besoins, planifié les réponses pendant les 3 jours de dur labeur pour apporter les réponses humanitaires, c’est passionnant, c’est les populations qui en sont bénéficiaires, par devoir de redevabilité ».

Et de conclure :  » Maintenant on doit aller chercher le fonds auprès des bailleurs qui sont appelés à avoir un œil bienveillant pour apporter des ressources nécessaires pour atténuer tant soit peu les souffrances des personnes vulnérables ».

Cet atelier qui a duré 3 jours, a réuni plus de cinquante (50) participants, signale-t-on.

Jonas Mukonkole

Derniers articles

RDC/Éducation Nationale : L’OMEP-RDC a echangé avec l’Ambassadeur de la République de Côte d’ivoire en RDC sur les initiatives à entreprendre par les deux...

Tête-à-tête ce vendredi 19 juillet 2024, entre le Président l'Organisation Mondiale pour l'Education Préscolaire...

More like this

RDC/Éducation Nationale : L’OMEP-RDC a echangé avec l’Ambassadeur de la République de Côte d’ivoire en RDC sur les initiatives à entreprendre par les deux...

Tête-à-tête ce vendredi 19 juillet 2024, entre le Président l'Organisation Mondiale pour l'Education Préscolaire...