spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

RDC/Élection: Blocage dans la désignation du président de la CENI , La Société civile en mission de bons offices chez Mboso

Danny Boss Singoma, coordonnateur du Cadre de Concertation de la Société civile a conduit, ce samedi 14 août auprès du président de lR 17;Assemblée nationale, ‘Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, une délégation de cette plateforme de la Société civile. La rencontre a eu lieu dans la résidence officielle du speaker de la Chambre basse du Parlement, à Gombe
“Nous sommes une mission de bons offices de la Société civile qui s’intéresse à la question de blocage du processus de désignation du président de la CENI. Et c’est dans cette optique que nous sommes venus voir l’honorable président de l’Assemblée nationale afin de lui témoigner d’abord notre soutien dans son engagement au processus de mise en place du bureau de la CENI et aussi pour lui exprimer notre inquiétude à ce que les confessions religieuses qui n’arrivent pas à trouver le consensus dans la désignation du président de la CENI”.
Seulement voilà, le cadre ne propose encore rien au speaker de la Chambre basse du Parlement.
“Nous sommes venus l’écouter et lui présenter le travail que nous sommes en train de faire, lui présenter notre mission et les observations de notre mission. Il n’a pas été question de lui présenter nos propositions et de lui demander sa sagesse afin que le processus puisse bien aboutir”.

A en croire le chef de la délégation, le Cadre de concertation de la Société civile est heureux de comprendre que le président joue à l’apaisement en accordant une fois de plus un délai supplémentaire de 72 heures aux confessions religieuses afin de trouver une issue heureuse à cette situation.
Entretemps, le cadre dit sa foi en l’aboutissement heureux du processus, étant donné que toutes les confessions religieuses rencontrées sont unanimes qu’il fait trouver une solution et le président de l’Assemblée nationale est aussi convaincu qu’il y aura une issue heureuse a ce processus. En tant que Société civile, le Cadre de concertation ne peut que accompagner les confessions religieuses, accompagner le président de l’Assemblée nationale, demander le soutien de toute la population afin que nous ayons un président de la CENI accepté par tous.

infoslive.cd/Presse Assemblée Nationale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss