spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Ituri : Au moins 28 enfants déplacés souffrent de la malnutrition dans le site de Drodro

Au moins vingt-huit (2 8) enfants déplacés hébergés dans le site de Drodro, en territoire de Djugu souffrent à ce jour de la malnutrition suite au manque d’assistance tant alimentaire que sanitaire de la part du gouvernement congolais et ses partenaires, a annoncé à Infoslive.cd le président de la société civile de la chefferie des Bahema-Nord, Charité Banza.

Selon lui, concernant la situation humanitaire, c’est très catastrophique dans la chefferie des Bahema-Nord malgré l’accalmie observée sur le plan sécuritaire, ajoutant que pour le seul site de Drodro on enregistre 28 cas de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans.

” Si nous nous mettons à faire une investigation de statistique sur toute l’étendue de la chefferie en prenant seulement Drodro, Bule, Dhendro, Roo, nous pouvons atteindre une centaine d’enfants malnutris. Les femmes enceintes commencent à accoucher dans le site par manque de moyens conséquents pour se payer une facture dans une structure sanitaire”, a-t-il précisé.

Par ailleurs, le président de la société civile de la chefferie des Bahema-Nord a lancé la balle dans le cas des humanitaires en passant d’abord par l’état congolais qui est sensé venir en aide à sa population en difficulté.

Jonas Mukonkole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss