spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

RDC/Projet de construction de 100.000 logements: Le Conseil National de l’Ordre des Architectes soulève des préoccupations d’ordre légal

A travers un communiqué rendu public le 6 août, signé par son secrétaire général Dechaux Ngandu Kabuyi, le Conseil National de lR 17;Ordre des Architectes s’est prononcé sur le projet de construction de 100.000 logements au pays, projet chapeauté par le ministère de l’Urbanisme et Habitat. Ayant appris par voie de presse la signature de l’arrêté ministériel portant sur ce projet, le Conseil National de l’Ordre des Architectes soulève, à travers son communiqué, une série des préoccupations d’ordre légal, notamment en ce qui concerne le contrat d’exécution du dit projet de construction qui a été confié au Groupe d’architectes Kenyans, dénommé BILLETTERA”. Ces préoccupations d’ordre légal ont été par ailleurs portées à la connaissance du Ministre d’Etat, Ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu Mbayu, à travers une correspondance signée par Fiyou Ndondoboni, Président de l’ordre National des Architectes (ONA).

Pour le Conseil National de l’Ordre des Architectes, plusieurs dispositions légales en vigueur notamment celles liées à la Loi numéro 18/034 du 13 Décembre 2018, portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre National des Architectes de la RDC, n’ont pas été prises en compte dans cette affaire, une situation qui risquerait de compromettre la mise en œuvre de cet ambitieux projet de construction de 100.000 maisons.

Etant partenaire institutionnel du gouvernement congolais, l’Ordre National des Architectes qui veille principalement sur les intérêts des architectes locaux, fustige le fait que le contrat d’exécution du projet sous examen soit confié à un groupe d’architectes Kenyans alors que la RDC dispose des architectes capables d’exécuter ce projet.

“C’est dans ce cadre que l’ONA a le devoir, en tant que partenaire institutionnel du Gouvernement de veiller à ce que tout projet de construction de cette envergure soit au préalable soumis au respect des exigences légales locales en ce qui concerne les aspects suivants : -La participation des architectes locaux, le respect de la réglementation locale sur l’urbanisme ainsi que le respect des procédures en matière de passation des marchés publics”, souligne le communiqué de l’ONA.

Toujours à ce sujet, le conseil national de l’Ordre des architectes dit avoir fait remarquer au ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu, que le projet de construction de 100.000 maisons au pays tel qu’envisagé avec le groupe d’architectes Kenyans, risquerait de frustrer davantage les architectes congolais et pourrait énerver les dispositions légales en vigueur.

“C’est ainsi que le Conseil National de l’Ordre a suggéré d’associer l’Ordre dans cette démarche en tenant compte des préoccupations légitimes des architectes congolais”, indique le communiqué de l’ONA qui sollicite pour ce faire une importante réunion d’information avec le ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat afin de discuter des voies et moyens de collaboration entre l’ONA et son ministère dans le cadre de ce projet. Dossier à suivre.

INFOLIVE.cd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss