spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Ituri : Ouverture à Tchai des activités sur le rapprochement communautaire et la cohabitation pacifique entre les groupements Makabo et Tsere en territoire d’Irumu

Le directeur de cabinet adjoint en charge de la Territoriale, Ernest Uringi Padolo a, au nom du gouverneur militaire de lR 17;Ituri, le Lt général Luboya N’kashama Johnny ouvert les activités sur le rapprochement communautaire et de la cohabitation pacifique entre les groupements Makabo et Tsere en territoire d’Irumu .

L’objectif de ces activités consiste à promouvoir la cohabitation pacifique entre les différentes communautés d’Irumu en vue de renforcement de leurs relations qui semblaient aux beaux fixes après la pacification par les forces armées.

C’est dans cette optique, a-t-on savoir que se tiennent à Tchai, localité située à plus de 10km au sud de la ville de Bunia, des activités de rapprochement entre le peuple Bira du groupement Makabo et le peuple Hema du groupement Tsere, sous l’impulsion du chef de l’exécutif provincial militaire.

Dans son mot d’ouverture, le délégué de l’autorité provinciale, Ernest Uringi Padolo a indiqué que l’heure n’est plus aux conflits, mais plutôt à la paix, gage de développement.

Les chefs des deux entités coutumières notamment des groupements Makabo/chefferie des Basili et Tsere/chefferie des Bahema d’Irumu, appellent les autres communautés d’Irumu et de Djugu à s’inspirer de cette initiative, après avoir brossé l’historique de la tribu Bira/Musili et le pacte de sang qui le lie à la communauté Hema d’Irumu, suivi du deuxième exposé sur la cohabitation pacifique et le rapprochement communautaire, avant de chuter par les carrefours sur l’impact des récents événements suite à la guerre dans le groupement Makabo.

Ces activités appuyées par la MONUSCO, ont connu la participation du comité provincial de sécurité et vont se clôturer à Shari dans trois jours, rapporte-t-on.

Jonas Mukonkole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss