Masisi/ Les cours n’ont toujours pas repris dans plusieurs groupements suite à l’activisme des groupes armés.

Plusieurs écoles primaires et secondaires dans les groupements Bapfuna, nyamaboko1 et Bashali dans le territoire de Masisi, en province du Nord-Kivu, n’ont pas encore repris les cours tel que c’était prévu le 22 Février dernier sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

A la base, l’insécurité grandissante dans cette zone suite aux atrocités des groupes armés qui s’affrontent régulièrement dans cette partie de la province.

Selon la société civile forces vives du territoire de Masisi qui nous livre l’information, Dans certains autres groupements comme Banyungu, Buabo, etc., Les écoles ont repris les cours, mais, avec incertitude vu le marasme sécuritaire qui gangrène la zone.

Au regard de cette calamité qui hypothèque davantage l’avenir du Territoire de Masisi, la coordination territoriale de la société civile forces vives de Masisi appelle le Gouvernement congolais à restaurer la paix en Territoire de Masisi et les acteurs non étatiques à opter pour la paix envue du développement de Masisi.

Il est à noter qu’à Masisi comme à Walikale, plusieurs autres élèves du groupements ihana, des villages mutongo et ses environs n’ont toujours pas regagné le chemin de l’école, cela suite à l’insécurité grandissante orchestrée par des groupes armés locaux dans cette region.

Freddy Ruvunangiza à Goma.

 236 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :