Kasaï Central : Ouverture de la Session de Mars/ Le Président de l’AP estime que l’organisation des élections des gouverneurs est la solution majeure à l’insécurité qui sévit à Kananga

Mardi 30 Mars 2021, le Président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central a procédé à l’ouverture de la Session de Mars au Capitole, siège de cet organe délibérant à Kananga conformément aux règlements intérieurs de cette institution.

Dans son speech, Patrice-Aimé Sesanga se dit préoccupé par la précarité de la situation sécuritaire en province qu’il attribue à l’instabilité des institutions politiques et manque d’un gouvernement responsable.
” Au Kasaï Central,Il y a près de neuf mois une insécurité grandissante dont le siège est injustement installée dans la ville de Kananga où nos parents sont assassinés, nos filles et femmes violentées et violées,nos biens emportés sous l’œil impuissant des autorités en province et des services chargés de sécuriser les personnes et leurs biens. Cette situation intolérable a plongé plusieurs familles dans un équilibre total… blocage d’investissement… C’est pourquoi nous invitons le gouvernement provincial en harmonie avec le pouvoir central à prendre des mesures urgentes même impopulaires pour mettre fin au climat d’insécurité devenue récurrente dans notre province” a-t-il insisté.

Le numéro 1 de l’AP a fustigé l’aveuglement du gouvernement central au sujet des élections gouvernales. Pour Patrice Aimé Sesanga, après la notification de la cour constitutionnelle sur son l’arrêt pourtant destitution du gouverneur Martin Kabuya, aucune autre disposition légale ne pouvait freiner la tenue de ces scrutins au Kasaï Central. Raison pour laquelle il estime que l’organisation des élections des gouverneurs demeure une solution majeure à l’insécurité qui sévit en province.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

 282 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :