spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts




1179 écoles désactivées sur demande du Ministère de l’enseignement primaire secondaire et professionnel de la gratuité de l’enseignement de base. La décision intervient après l’enquête de l’Inspection générale des finances au SCOPE (Service de contrôle et de paie des enseignants), qui a avait révélé un réseau de détournement de 62

milliards de FC. 

“Suite aux recommandations formulées par l’inspection générale des finances (Igf) à l’issus de la mission qu’elle a effectué au Ministère de l’Epst, son excellence monsieur le premier ministre, chef du gouvernement a demandé dans sa lettre du 3 mars 2021 d’instruire le Secope de procéder à la désactivation des écoles fonctionnant avec des faux arrêtés, de leur personnel, des agents avec des données d’identification irrégulières ainsi que des doublons”, écrit le secrétaire général dudit Ministère Jean-Marie Mangobe aux gouverneurs des provinces.

Selon le Ministère de l’EPST, les gouverneurs de provinces ont été instruits de retirer ces écoles qui fonctionnaient avec des faux arrêtés, de leur personnel, des agents avec des données d’identification irrégulière, des doublons de la liste de celles bénéficiaires de la gratuité de l’éducation de base.

La décision pourrait connaître de nombreux bouleversements, dans les prochains jours. Sans moyen et avec les effets de la gratuités ces écoles seront obligées de fermer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss