spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Kasaï Central/ Criminalité grandissante à kananga, l’organisation imminente de l’élection d’un nouveau gouverneur, une clé de voûte irréversible pour les acteurs sociopolitiques.




La colère déborde à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central où les nuits ne sont pas paisibles il y a de cela plus de six mois.

Un réseau de malfrats qui sR

17;est installé à petit feu dans cette région, opère au quotidien en toute quiétude de la même manière. Le Reprodhoc a rapporté plus de 25 cas de vol,viol et cambriolage pour le premier trimestre 2021.

Ayant épuisés toutes les voies légales, cela par les manifestations publiques ;les acteurs sociopolitiques de la ville qui constatent l’absence de l’autorité de l’Etat et l’inefficacité du système sécuritaire instauré, optent pour la restauration de l’Etat par la dotation du Kasaï Central d’un gouvernement responsable susceptible d’envisager des mesures nécessaires en vue de mettre fin à ce fléau.

Daniel Ntumba de la structure Debout Congolais pour le développement durable (DCDD) qui accuse les autorités provinciales de passivité, appelle à l’unisson la population afin de mettre fin à cette situation déconcertante.

“Nous avions compris que les autorités provinciales qui ont la mission de sécuriser les personnes et leurs biens sont limitées. Nous entant que population, nous devons nous prendre en charge en attendant l’organisation des élections des gouverneurs ” a-t-il déclaré.
De son côté, Jea René Tshilamanga président du cadre de concertation de la société civile du Kasaï Central s’inquiète du silence des autorités.
En l’en croire,ce vide donne la voie aux rumeurs et à l’incompétence. Il a par ailleurs interpellé ces dernières à prendre leurs responsabilités.

Le conseil provincial des organisations non gouvernementales de développement (CRONGD) alerte sur l’opacité dans le traitement des dossiers des présumés bandits arrêtés au sein des instances judiciaires de la place. Son secrétaire exécutif Albert Kyungu invite les autorités à tous les niveaux à s’assumer . Cet acteur de la société civile locale estime que le gouvernement intérimaire en place a fait montre de ses limites et l’organisation des élections des gouverneurs est la solution à ce phénomène.

Du côté de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps),l’on épouse cette position. Lors d’un meeting populaire organisé le weekend dernier à Kananga, le Président fédéral de Gabriel Ilunga a annoncé des actions de grande envergure pouvant stimuler le gouvernement Central .

Le gouvernement provincial intérimaire par le biais de son ministre de l’éducation et porte-parole parle d’une criminalité urbaine et non de l’insécurité. Tharcisse Muzeke affirme que l’exécutif provincial est préoccupé par cette tragédie raison pour laquelle plusieurs mesures ont été prises. Il a également déploré l’insuffisance des éléments de la police qui n’arrivent pas à couvrir toute la ville.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss