spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

EPST/Réforme sur l’enseignement en langues nationales : Voici la déclaration finale des participants à la journée de réflexion

Dans le cadre de la réforme sur l’enseignement en langues nationales, le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique, à travers le projet d’amélioration de la qualité de l’éducation (PAQUE), a organisé une journée de réflexion ce Mercredi 17 Mars 2021, au CREC à Gombe. Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration finale des participants.


DECLARATION DES PARTICIPANTS A L’OCCASION DE LA JOURNÉE DE RÉFLEXION SUR LA RÉFORME DE L’ENSEIGNEMENT EN LANGUES NATIONALES ORGANISEE PAR LE MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, SECONDAIRE ET TECHNIQUE

Dans le but de renforcer la sensibilisation de la population congolaise sur le bien-fondé de la réforme portant sur l’enseignement en langues nationales en République Démocratique du Congo, le Ministère de l’EPST a organisé une journée de réflexion sur la dite réforme ce 17 Mars 2021 à Kinshasa.

Ont pris part à cette activité 45 experts représentant les structures suivantes :

– Le SPACE;
-Le PAQUE;
– Les Directions de l’Administration Centrale ;
– Les Professeurs d’Université;
– Les Provinces Educationnelles de Sankuru et du Kongo-Central ;
– Les Coordinations des Écoles Conventionnées ;
– Les Associations des Parents d’élèves ;
-Les Syndicats des enseignants ;
-Les Organisations de la Société civile du Secteur de l’Education.

Au cours de la journée, trois interventions ont été présentées sur:
– Le cadre légal de l’utilisation des langues nationales en RDC ;
-La politique d’utilisation des langues et d’enseignement des langues congolaises à l’école primaire et son impact sur le développement intellectuel des élèves ;
-L’accompagnement de la réforme de l’enseignement en langues nationales par la société civile en lien avec l’ODD4.

Après échanges et débats, ils ont déclaré ce qui suit :

1. Tous les participants reconnaissent le bien-fondé juridique et pédagogique de cette réforme et acceptent l’option levée depuis 2012 par le Ministère de l’EPST d’introduire l’enseignement en langues nationales dans le système éducatif.

2. Ils ont mis en évidence quelques défis liés à sa mise en œuvre.

3. Les provinces Educationnelles sont appelées à utiliser les manuels de lecture-écriture en langues nationales en cours de distribution en mettant en pratique la formation sur la didactique bi-plurilingue bénéficiée par les Inspecteurs d’enseignement, les Directeurs d’écoles et les Enseignants, particulièrement dans la contextualisation de l’enseignement-appratissage de la langue nationale à la langue du milieu.

4. Ils proposent l’élargissement du partenariat aux autres ministères concernés par l’utilisation des langues nationales, à savoir : les Ministères de la culture et des Arts, des Affaires Sociales, de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.

Fait à Kinshasa, le 17 Mars 2021.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss