RDC/Double assassinat Chebeya et Bazana : Le collectif des avocats des victimes appelle à la reprise du procès au regard de nouveaux rebondissements

Le collectif des avocats des victimes du double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana exigent la reprise du procès de ces deux activistes des droits de l’homme compte tenu de nouvelles révélations faites par deux policiers contenues dans une interview accordée à RFI.

Au cours d’une conférence de presse organisée au CEPAS ce vendredi, Me Richard Bondo, Président du collectif, précise que ce procès doit reprendre mais cette fois devant la haute cour militaire. Il insiste sur la reprise en lieu et place de la révision du procès.

“Le procès doit reprendre parce-qu’il n’y a jamais eu aussi troublante révélation que ce qui a été dévoilée par les policiers interrogés par la RFI. Aujourd’hui une lueur pointe à l’horizon. La ferme où serait enterré Bazana appartient à un Monsieur qui a été promu général par l’ancien régime. Ces dernières révélations lèvent un point de voile aux fins de la vérité pour qu’on nous dise qui a donné l’ordre de tuer Chebeya et Bazana. Qui a ordonné que Bazana soit enterré dans la ferme d’un officier”, a déclaré Me Bondo.

A en croire le collectif des avocats des victimes, conformément à la Loi, c’est la haute cour militaire qui est habilité à juger les officiers supérieurs ou les généraux cités dans les différents témoignages.

Signalons par ailleurs que le collectif des avocats des victimes du double assassinat Chebeya et Bazana a déjà déposé trois plaintes contre le général John Numbi cité dans cette affaire. Le collectif exige pour ce faire un vrai procès afin que les vrais commanditaires de ce double assassinat répondent de leurs actes.

TN.

 244 vues,  4 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :