spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

RDC : la réouverture ce mercredi du procès Rossy Mukendi




Me Arsène Tshimanga, avocat et frère de Rossy Mukendi Tshimanga a fait savoir aux médias de la réouverture ce mercredi 2

4 février 2021, du procès Rossy Mukendi Tshimanga , militant prodemocratie et membre du mouvement citoyen Collectif 2016.

Ce procès inscrit sous RP N0 84/2018 RPM No 6313/PNBG/2018 redémarre devant le tribunal militaire de Garnison de Kinshasa/Matete et oppose le Ministère Public et partie civile contre le présumé prevenu le Brigadier en chef Tokis Nkumbo Gérard, poursuivi pour meurtre de Rossy Mukendi Tshimanga.


Il ya lieu de signaler que une des sœurs de Rossy Mukendi Tshimanga via le collectif des avocats s’était constituée partie civile mais elle sera malheureusement assignée en témoin, ce qui est étonnant pour la famille biologique de Rossy Mukendi Tshimanga par l’entremise de Me Arsène Tshimanga.

En effet, la famille de ce leader prodemocratie par le Collectif de ses avocats avait déposé deux plaintes au niveau de l’Auditorat Général des Fardc dont la première en date du 28 juin 2018 et la seconde plainte complémentaire à la première date du 21 septembre 2018 contre le Commissaire Divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo, Commissaire supérieur Mwana Mputu Pierrot, commissaire supérieur adjoint Lokeso Carine et tant d’autres sans oublier Tele Mukwanga , l’actuel bourgmestre de la Commune de Ngaba, pour assassinat , violation des consignes, imputations dommageables, Association des malfaiteurs, recel des armes et effet du crime.

La réouverture du procès Rossy Mukendi Tshimanga intervient à une journée de la commémoration de troisième année après l’assassinat de ce brave leader prodemocratie.

Le souhait de la famille et de mouvements citoyens est de voir la justice établir les responsabilités des présumés auteurs de l’assassinat de leur fils, frère et ami.

En date du 16 novembre 2020, la famille Rossy Mukendi Tshimanga avait saisi le chef de l’Etat ,Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo , les organisations de la société civile de défense et de promotion des droits de l’homme rappellant ces deux plaintes à l’auditeur Général des Fardc tout en demandant leurs implications afin que ce feuilleton judiciaire connaisse un dénouement pour que les présumés auteurs de cet assassinat répondent pénalement de ses actes.
Me Arsène Tshimanga espère qu’avec le gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, que la justice soit rendue aux victimes qui ont eu à perdre un etre cher .
“Nous encourageons les défenseurs des droits de l’homme et camarades militants des organisations soeurs de rester éveillez en jouant leur rôle de contrôle citoyen face à la réouverture de ce procès comme il en sera le cas avec celui de Floribert Chebeya, Fidèle Bazana, Thérèse Kapangala, Luc Nkulula wa Muamba et tant d’autres victimes et martyrrs dont nous prions à la justice de s’y mettre”, a martelé Me Arsène Tshimanga.

Notons que Rossy Mukendi Tshimanga a été assassiné à Kinshasa le 25 février 2018 dans l’enceinte de la Paroisse Saint Benoît de Lemba lors des marches pacifiques organisées par le comité Laïc de Coordination (CLC) pour exiger le départ de Joseph Kabila.

Kerima

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss