spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Affaire Chebeya: Une ONG des droits humains exige l’interpellation des auteurs intellectuels

Les nouvelles troublantes révélations dans l’affaire liée à l’assassinat de l’activise des droits humains Chebeya et son chauffeur, suscitent différentes réactions dans l’opinion publique tant nationale qu’internationale.

Le coordonnateur pays du Réseau des Jeunes dans le monde pour la paix (RJMP), une organisation de la société civile basée à Kananga, parle d’une déception totale à cause des résultats sombres des enquêtes ouvertes par les instances du pays quant à ce dix ans après cet événement maccabre. “…10 ans après le décès de notre collègue sans procès, c’est une déception pour nous. Que la vérité soit dite maintenant mais aussi c’est pour dire que nous sommes encouragé par ces révélations.Ces révélations viennent nous réveiller afin de réclamer par la pression notre droit et devoir pour les autres afin que la justice soit faite

Edel Martin Kabutakapua l’a dit lors d’une interview avec infoslive.cd ce mardi 09 février. Cet acteur de la société civile recommande l’arrestation le plus vite que possible des auteurs de ces crimes(commandités) et révélateurs. Cependant, il plaide afin que les instances judiciaires congolaises optent pour l’interpellation des auteurs intellectuels de cet assassinat horrible dans le souci de redonner du sourire aux acteurs de la lutte contre l’impunité.

Pour lui, la condamnation des auteurs de l’assassinat de ces activistes, sera inscrite à l’actif de l’État de droit tant vanté depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême.

” Qui dit justice dit que les auteurs doivent être poursuivis. Dans le premier temps, ceux qui ont exécuté l’ordre, normalement là où ils se trouvent, ce sont des gens qui doivent être condamnés parceque vous savez que même la constitution de notre pays, dans différentes formations données aux officiers militaires et policiers, on leur dit, un ordre mal donné ne s’exécute pas. Mais ces Commandos doivent être condamnés, les auteurs intellectuels de ces crimes crapuleux également, c’est pas la CPI qui doit les poursuivre. Nous avons la justice militaire, ils ne doivent pas sortir le pays. Pour le moment,tous ceux qui sont cités, les autorités de l’ancien régime qui ont commandité . Nous avons trop chanté l’Etat de droit, pour nous activistes défenseurs des droits humains, l’exemple doit être donné sur ces révélations pathétiques ” conclut-il.

Pour rappel, le militant de la Voix de sans voix (VSV) Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana, ont été achevés le 1 juin 2020 au banlieue de la ville province de Kinshasa. Depuis lors, aucun verdict n’a été rendu sur ce dossier par la justice congolaise malgré plusieurs enquêtes ouvertes sur ce procès.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss