spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Kasaï Central : La criminalité refait surface à Kananga,cinq maisons dévalisées dans l’espace de deux jours




La situation sécuritaire au Kasaï Central est devenue de plus en plus déplorable. Il ne se passe un jour sans quR

17;un cas de vol,viol, cambriolage, pillage et banditisme ne soit signalé.

Après une semaine peu apaisée, celle en cours s’annonce très critique pour les citoyens qui ne passent dans cette partie de la RDC des nuits paisibles.

Deux cas de tentatives de cambriolage ont été déploré la nuit du dimanche 31 janvier dernier dans la commune de Ndesha et à Katoka.
La matinée du lundi 1er février n’a pas été apaisée pour les résidants du quartier Malandji.A Biancky, deux familles ont été visitées à Bushale Buambe à la hauteur de la résidence privée du premier gouverneur noi du Kasaï. Les hommes à mains armées avaient réussi à emporter une importante somme d’argent et quelques biens de valeur avant de torturer les responsables. Loin delà,ces malfrats non autrement identifiés avaient à leur passage troué les murs de clôture et ceux de la maison, violé deux jeunes filles.
Malgré les cris de détresse et alertes lancés diversement, aucune assistance de la part des services de sécurité de l’État n’a pas été observée pendant ces opérations soit de 1h-2h du matin. Ces hommes armés ont pour calmer le jeu, tiré en l’air pour déchirer le réseau de jeunes civils qui patrouillent de ce côté. Les éléments de la police n’ont constaté les dégâts que deux heures plus tard .

Le même mouvement serait vécu dans la partie orientale de la ville de Kananga où les coups de balle ont été entendus.

Hier mardi avant minuit, l’insécurité a choisie pour cible le quartier Plateau dans l’ex localité Oasis où les tirs nourris d’armes ont crédités dans les premières heures du matin.
.
Deux maisons seraient également dévalisées par les hors la loi qui opèrent sans inquiétude depuis dans le chef lieu de la province du Kasaï Central.

Cette situation déconcertante préoccupe les acteurs sociopolitiques de la place. Plusieurs sont monté pour accuser les autorités d’avoir failli à leurs missions, celles de sécuriser les personnes et leurs biens.

Des campagnes de sensibilisation contre l’insécurité entamées par les autorités à tous les niveaux, sont impuissantes vu la montée sensible de la criminalité.

Du côté de la police où l’on soutient la thèse de la criminalité, l’on rapporte l’arrestation d’un groupe de 4 bandits le weekend dernier à l’Oasis Malole avec 5 armes et 84 munitions.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia depuis Kananga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss