RDC-PTNTIC : Grâce au RAM, le wifi gratuit sera opérationnel à l’aéroport international de N’djili fin janvier (Christian Katende)

Mis en place en République Démocratique du Congo depuis le 24 septembre dernier, le Registre des Appareil Mobile, RAM, commence à produire des fruits.

Le samedi 16 janvier 2021, le président de l’ARPTC Christian Katende, s’est rendu à l’aéroport international de N’djili avec les équipes techniques pour les études de terrains et voir dans quelle mesure installer les hostpost Wi-Fi gratuit pour permettre aux voyageurs de bénéficier de l’internet à haut débit.

La visite a été conduite par le Directeur Technique de la RVA qui a permis à toute l’équipe de voir sur quelle étendue sera déployé le chemin de câble qui couvrira l’espace aéroportuaire, les points d’accès dans différentes salles, et comment faire pour déployer plus de capacité pour permettre aux voyageurs de bénéficier d’une connexion de qualité pendant leur passage à l’aéroport international de N’djili.

Cette décente a permis, au président de l’Autorité de régulation de postes et télécommunications du Congo, et à toute l’équipe présente dans le site de visiter tous les espaces qui seront couverts par le Wi-Fi gratuit, à savoir les différents salons VIP; le salon VIP commercial, le salon officiel, le salon diplomatique, les hall arrivée et départ national, le Hall départ international, la salle de retrait bagages, l’entrée aérogare national, l’entrée de magasin, entrée passager national, la migration nationale, la salle d’embarquement, la zone tout bagage partie nationale toute destination, hall arrivée internationale, le salon VIP arrivée, la salle enregistrement passager international, la salle d’embarquement internationale, la zone de travail, zone passager, zone compagnies, le poste de contrôle et surveillance et local technique pour loger le serveur etc.

Après la visite du site, le président Christian Katende a rappelé que, “le projet que nous avons est de promouvoir l’inclusion numérique, rendre l’internet plus accessible, faciliter l’utilisation du numérique au public”.

“Pour le projet qui est de fournir à l’aéroport de N’djili l’internet gratuit, ça sera des hotspots installés dans différents endroits ou passage des voyageurs, nous nous étendrons sur les installations de la RVA de manière à ce que le service soit beaucoup plus efficace. Nous avons fait une visite pour voir les différents espaces à couvrir, dans la semaine qui viendra et voir comment capitaliser l’internet sur place voir ce qu’on pourra apporter comme autres équipement et voir ce qu’on pourra rajouter à ce qu’il ya ici, le but est qu’avant la fin du mois ce soit opérationnel”, a rassuré Christian Katende.

Et de poursuivre, “après la visite, j’ai écouté les techniciens qui sont satisfaits de ce qu’on mettrait à la disposition pour les installations à couvrir. Pour ce qui est d’installation, c’est un grand espace et c’est tout à fait faisable”.

“Nous sommes en train de parler de couvrir le parking et certains espaces de travail, ça n’a pas semblé poser des difficultés, nous sommes satisfaits de la visite et confiants par rapport au service de qualité, stable, permanant que nous voulons installer”, a-t-il renchéri.

Le Directeur technique de la RVA a souligné que « nous attendons de l’ARPTC une connexion disponible, stable, continue et régulière qui marquera la différence avec les autres. L’ARPTC se propose de déployer l’internet à l’aéroport de N’djili, c’est un plus qui va être apporter à la qualité des services que la RVA offre à ses différents aéroports et par la même occasion à l’image de marque de notre pays”.

Après cette visite, les experts vont se mettre rapidement au travail.

Ce dimanche 17 janvier, le président de l’ARPTC et des équipes vont se rendre à l’Institut supérieur des techniques appliquées, ISTA pour le même travail avant l’étape du grand marché Zando et l’UNIKIN.

Pour cette année, 26 sites dont l’université de Lubumbashi, l’université de Kisangani…ont été choisis pour l’installation des hotspots wifi gratuit.

Tout ceci s’inscrit dans la vision du chef de l’État Félix Tshisekedi celle de faire du numérique congolais un levier de croissance économique, de bonne gouvernance et de progrès social.

Ceci se matérialise grâce au projet de Registre des appareils mobiles, RAM, qui a pour objectif de lutter contre les appareils mobiles contrefaits, décourager le vol des appareils mobiles (bloquer un appareil volé ou perdu, Ndlr), améliorer la qualité du réseau en bloquant l’accès aux appareils mobiles contrefaits, protéger les utilisateurs contre les effets néfastes liés à l’utilisation des appareils mobiles contrefaits…

Le RAM a été officiellement lancé le 24 septembre 2020 par le ministre des postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication Augustin Kibassa Maliba.

Infoslive/presse PTNTIC

 266 vues,  4 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :