spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

RDC : le cahier des charges de la société civile sur la table de l’Informateur Modeste Bahati




Une forte délégation de la société civile conduite par Joseph Nkinzo et Jonas Tshombela, respectivement Coordonateurs nationaux de Collectif d’Actions de la société civile (CASC) et de la Nouvelle Société civile Congolaise(NSCC) a été reçue le jeudi 2

8 janvier 2021 par l’informateur Modeste Bahati Lukwebo dans son cabinet de travail situé à Fleuve Congo Hôtel, dans la Commune de la Gombe.

Cette délégation a été composée des leaders des organisations traditionnelles de la société civile, des activistes des mouvements citoyens et des animateurs sociaux à la base. Sans poser des conditions comme les politiciens, cette délégation de la société civile a remis son cahier des charges à l’informateur Modeste Bahati Lukwebo. La primeur est réservée à ce dernier qui doit faire rapport au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans ce cahier des charges remis à l’informateur, les acteurs de la société civile, des leaders pro démocratie et les animateurs sociaux à la base ont repris les priorités de la population que doivent être pris en compte dans le cadre de la mise en œuvre de l’Union Sacrée de la Nation (USN) selon les attentes du peuple.

La société civile de la RDC a joué un rôle important pour le changement au pays de Félix Antoine Tshisekedi. Avec la rupture FCC-CACH qui coïncide avec la mise en place de l’USN, la société civile ne compte pas jouer le rôle protocolaire, mais elle veut se mettre au premier plan pour défendre les desiderata de la population.

Depuis la Conférence Nationale Souveraine (CNS), Sun City, Concertations nationales, Cité de l’Union Africaine sous Edem Kodjo, Centre interdiocésain…, la société civile a participé au processus de la démocratie et consolidation de la paix en RDC.
C’est ainsi que le Collectif d’Actions de la société civile (CASC), une plateforme regroupant en son sein des organisations traditionnelles de la société civile, des mouvements citoyens et des personnalités et la Nouvelle Société civile Congolaise(NSCC) ont pris les choses en main en élaborant son cahier des charges soumis ce jeudi à l’informateur Modeste Bahati Lukwebo reprenant les priorités dans la mise en œuvre de l’USN selon les attentes de la population.

Dans une déclaration conjointe faite à Kinshasa, le Collectif d’Actions de la société civile (CASC) et la Nouvelle Société civile Congolaise(NSCC) avaient appelés le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi à confier également la mission de formateur au Professeur Modeste Bahati Lukwebo en vue de gagner le temps.

GK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss