spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

Société/Face à l’indifférence du ministre de l’agriculture, les membres de la MAE manifestent pour obtenir gain de cause.




Les membres de lR

17;ONG Maison de l’Agriculture et Environnement (MAE) composés des sourds, muets, handicapés, jeunes et adultes habillés en tenues des champs, ont manifesté le mardi 26 janvier 2021 devant le ministère de l’Agriculture dans la commune de la Gombe à Kinshasa, pour exiger les engins, boutures et semences afin de travailler dans le site Menkao à Maluku que le gouvernement a mis à leur disposition.

Selon le Coordonateur national de cette ONG agricole (MAE), il s’agit des revendications républicaines qui interviennent plusieurs jours après avoir constaté l’indifférence du ministre de l’ Agriculture Joseph Kasonga.

« Nous sommes ici pour faire entendre notre voix, nous n’avons qu’un seul souci, que le ministre de l’ Agriculture nous cède les tracteurs, nous donnent également les boutures et semences comme cela le lui avait été recommandé. Mais nous constatons de sa part une indifférence si bien qu’il a reçu toutes les autorisations pour répondre à nos besoins», a déclaré Samy Moyo coordonateur national de la Maison de l’Agriculture et Environnement.

« Au cours de plusieurs échanges avec le ministre Kasongo, il a exigé une lettre venant du ministère de la jeunesse dont nous dépendons, chose qui a été faite ; le conseiller du chef de l’État en matière d’ Agriculture Ambroise Kazamba et celle chargée de la jeunesse Chantal Mulopo, l’ont également saisi, toujours sans suite. Il est visiblement déterminé à nous refuser les tracteurs alors qu’ils les ont placés dans l’une des fermes du feu Mobutu et bénéficient aux expatriés avec la complicité du ministre. C’est dans ce contexte que ces jeunes que nous avons formé ont décidé de faire entendre leurs voix», soutient Samy Moyo.

Contacté, un des conseillers du ministre de l’Agriculture, qui dit reconnaître la légitimité de leurs revendications, accuse cependant le ministre de la jeunesse qui , en son temp, avait reçu un fond conséquent alloué à l’achat des semences pour les brigades agricoles de la N’sele dont les résultats ne sont pas encore palpables jusqu’à ce jour , et dit par conséquent, craindre que “les mêmes causes produisent les mêmes effets.”

De leur côté, les jeunes ne reconnaissent n’avoir reçu aucun soutien venant du ministère de la jeunesse, et entendent continuer avec leur sit-in jusqu’à obtenir gain de cause .

Du haut de son expérience en Agriculture depuis plusieurs années à travers le continent notamment en Afrique du Sud, Samy Moyo coordonateur national de la Maison de l’ Agriculture et Environnement (MAE), invite à son tour le chef de l’État à s’impliquer pour lui faciliter la tâche, dans sa grande mission en lui permettant d’exploiter le site agricole qui est mis à sa disposition et espérer la récolte dans un faut de l’ Agriculture une des priorités afin de réduire le chômage et permettre aux jeunes de développer la capacité d’une auto-prise en charge.

Infoslive.cd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss