spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Kananga : 16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme, UNPOL,PNC et CPJ ont marché pour dire NON aux violences basées sur le genre

Dans le cadre de 16 jours d’activisme d’élimination des violations des droits de la femme, la police de la Monusco en partenariat avec la police nationale congolaise(PNC), le conseil provincial de la jeunesse et les forces vives de la province du Kasaï Central ont organisé ce mercredi 09 décembre 2020 à Kananga une marche pour protester contre les violences basées sur le genre en recrudescence à Kananga et ses environs .

Partie du bureau régional de la Monusco vers le cabinet du ministre chargé des familles via l’hôtel de Ville, c’est une possession constituée de jeunes, mères, pères, policiers et policières qui a sillonnee dans les rues de Kananga ce matin.

Dans leur déclaration lue devant la maire de la ville de Kananga par Marie Jeanne Bitshilualua,les policiers et policières de la monusco et pnc,les organisateurs dénoncent les crimes et autres pratiques ignobles que subissent les femmes de la province et émettent leurs craintes quant aux conséquences qu’engendrent les violences sur les femmes.

“…La violence à l’égard des filles et femmes constitue une atteinte grave aux droits fondamentaux. Ses conséquences sur la santé physique, sexuelle et mentale des femmes et filles sont multiples. Elle a des effets négatifs sur le bien-être général des femmes et les empêchent de participer pleinement à la vie sociale. Les conséquences néfastes des violences affectent également leurs familles, leurs communautés et leur entourage. Voilà pourquoi, nous sollicitons votre engagement portant vulgarisation des textes légaux portant protection des femmes au Kasaï Central” a-t-elle recommandée.

Ayant suivie avec attention, Madame le Maire de la ville de Kananga a tenu à remercier ses hôtes pour la détermination avant de promettre son accompagnement pour l’élimination des violences dans son entité. Mamie Kukubi Tshikele a promis aux uns et autres assumer ses missions régaliennes de sécuriser les personnes et leurs biens cela dans la collaboration et dénonciation des malfrats et bourreaux.

Pour mémoire, plus de 3200 cas des violences faites aux femmes et filles ont été répertoriés par la division provinciale du genre selon des plusieurs structures et organisations de la société civile au cours de trois premiers trimestres de l’an 2020.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia depuis Kananga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss