Kananga: La marche de l’UNC se transforme en meeting populaire

Annoncé pour ce vendredi 7 août à travers le pays, la marche de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) fédération du Kasaï Central, a été interdite par le maire de la ville de Kananga.

Informé tard dans la soirée de cette décision, l’interféderal de l’UNC est allé par le dos de la cuillère en maintenant sa manifestation. Honoré Mutshipayi a, dans les premières heures de ce vendredi, changé l’itinéraire de cette marche qui devrait partir de la permanence de ce parti jusqu’au parquet général du Kasaï central.

Se disant respectueux des autorités établies, Balowe n’a pas voulu que le sang coule ce jour face à un dispositif sécuritaire important déployé dans plusieurs points chauds de Kananga ce matin
” L’unc est un parti de cadres, nous ne voulons pas des bras de fer avec notre police. Nous nous inclinons devant la décision du Maire mais nous allons organiser un meeting populaire à la permanence de notre parti afin de communier avec nos sympathisants et communiquer autour du fameux procès”, a lâché le secrétaire fédéral de l’unc.

Mobilisés devant leur siège, les militants du parti cher à Vital Kamerhe, ont été contraints de rester au sein de leur cour par les éléments de la police.
Selon le maire de Kananga, les organisateurs ont saisi ses services en retard, chose qui ne lui’a pas permis de prendre toutes les dispositions sécuritaires nécessaires.

Signalons que cette marche avait pour but, de soutenir Vital Kamerhe et exiger sa libération.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia, depuis Kananga

 61 vues,  6 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :